Débutant

L’aventure solidaire d’Arnaud Oisel, Soatien et membre de Solidarité Sida

De festivalier à bénévole, il n’y a qu’un pas !

Nous voulons aujourd’hui partager avec vous l’aventure solidaire qu’entreprend Arnaud, Soatien depuis 3 ans, auprès de l’association Solidarité Sida ou comment a-t-il mis son savoir-faire technique au service d’un projet associatif.

Arnaud, fervent amateur du festival Solidays, s’est, au fur et à mesure des années, intéressé à l’association et à son combat. Leur méthode de sensibilisation et leur manière d’aborder cette cause ont fait écho, ce qui l’a convaincu d’apporter son soutien en devenant bénévole :

Depuis plusieurs années, je participe au festival Solidays en tant que visiteur et à un moment donné j’ai eu envie de m’investir en tant que bénévole pour cette association. Ce qui m’a attiré chez Solidarité Sida c’est qu’ils savent mêler opérations ludiques et opérations de sensibilisation.

Ses premiers pas en tant que membre ont été de prêter main forte sur le terrain lors du Festival. Mais être bénévole, c’est un rôle à l’année !
Arnaud a donc souhaité s’impliquer davantage en mettant à profit son autre casquette, celle de développeur !

Coder solidaire

En septembre 2016, une opportunité taillée sur mesure pour Arnaud s’est présentée comme il nous l’explique :

Dino, un des responsables des bénévoles de Solidarité Sida a lancé un appel en septembre 2016 auprès des membres pour savoir s’ils connaissaient des développeurs intéressés pour participer à de petits projets permettant de faciliter la gestion de l’organisation. Etant moi-même bénévole et développeur, je lui ai rapidement répondu que cela m’intéressait et on a pris contact afin qu’il m’explique quels étaient les projets et ce qu’il y avait à faire. À partir de là, on a trouvé un projet qui me correspondait.

Le challenge relevé par Arnaud depuis est la création d’une application dédiée à la gestion des badges bénévoles durant le festival Solidays.

Proposer ses compétences techniques pour une cause qui en a réellement besoin est une démarche qui lui tient à cœur. Les associations ont en effet le plus grand mal à profiter de la transformation numérique :

Il me semble important de mettre à profit mes compétences techniques, sur lesquelles je me forme depuis plusieurs années. Le numérique est vraiment présent partout et je trouve dommage que les associations ne puissent pas profiter de cette modernisation pour leur organisation. En raison notamment d’une capacité d’investissement limitée pour passer au numérique.

Arnaud a pris en main le projet et identifié les problématiques auxquelles il devait faire face.

Prêt à s’investir et à empiler les lignes de codes, un seul élément venait à manquer… LE TEMPS !

Soutenir et être soutenu !

Chez SOAT, nous sommes attachés à l’épanouissement des Soatiens et nous voulons soutenir autant que possible leurs initiatives.

Lors de l’un de ses points avec sa RH de suivi, Arnaud a saisi cette occasion pour présenter son engagement auprès de Solidarité Sida et évoquer les contraintes liées à son emploi du temps. Ils ont échangé sur les solutions possibles et se sont mis d’accord sur un détachement de 2 jours par mois auprès de l’association, pris en charge par SOAT :

L’accompagnement RH chez SOAT permet de s’exprimer librement sur les choses qui vont ou ne vont pas. Dans mon cas, sans l’intervention de ma RH de suivi, je n’aurais probablement jamais pensé à proposer mon projet associant SOAT et Solidarité Sida.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là… Ce projet grandit maintenant avec le soutien d’autres Soatiens.

“Grandir soi-même et faire grandir les autres”

Après ces quelques mois, l’heure d’un premier bilan est arrivée. Une chose est sûre, son action auprès de Solidarité Sida lui apporte beaucoup personnellement mais plus surprenant, il développe de nouvelles compétences techniques :

D’un point de vue technique, la mission me permet de mettre en pratique la formation Angular que j’ai reçue chez SOAT. Plutôt que de réaliser des projets persos pour utiliser cette technologie, cela me force à réfléchir à d’autres besoins ou problématiques qui ne me seraient pas venus naturellement.

Afin de partager son aventure et que les bénéfices profitent à tous, Arnaud a présenté ses premiers travaux lors du lancement du Coaching Technique (dispositif proposé par SOAT pour monter en compétence en équipe à travers le développement de projets concrets) et a convaincu un groupe de Soatiens de développer avec lui le projet intitulé “Numérisons les Solidays”.

Son expérience est un très bel exemple de ce que nous cherchons à faire émerger au sein de SOAT, c’est-à-dire de l’entraide, du partage d’expériences, et le maintien de cette cohésion d’équipe.

Un dernier mot pour la route

Si vous [Soatien N.D.L.R] avez des besoins particuliers ou si vous avez envie de vous investir techniquement mais aussi sur d’autres sujets, SOAT saura vous écouter et voir avec vous ce qui est faisable pour répondre à vos demandes. N’hésitez pas à me contacter si vous avez une vie associative et que vous souhaitez échanger sur le sujet ou des questions sur Solidarité Sida.

Et j’invite tout le monde à participer aux nombreux événements organisés par Solidarité Sida, vous pouvez les retrouver sur leur site internet.

L’aventure d’arnaud vous intéresse et vous souhaitez en savoir plus ?

Consultez dès maintenant l’intégralité de l’interview.

Nombre de vue : 193

COMMENTAIRES 1 commentaire

  1. […] encore sur un outil pour organiser les déjeuners entre collègues et amis. D’autres ont même pu soutenir l’association Solidays. Enfin, les jeux sont également de la partie puisque deux équipes en ont […]

AJOUTER UN COMMENTAIRE