Intermédiaire

La rétro de Wall Street

moodys-logoLa rétro de Wall Street est un format de rétrospective imaginé pour être utilisé suite à un sprint ayant connu un problème important – même s’il fonctionne dans la majorité des situations de fin de sprint. Ses avantages sont une durée contenue et une forte mise en avant des idées de la majorité de l’équipe. Ainsi, si vous avez des membres très influents dans votre équipe, leur rayonnement sera pondéré sauf si leurs idées sont largement partagées. De même, ce format pourrait intéresser les équipes ayant une majorité silencieuse qui se laisse porter par les autres membres.

Matériel

  • Au moins deux notes repositionnables (ex : post-its) par participants
  • Un tableau blanc (ou équivalent)
  • Des feutres pour écrire sur le tableau et les notes repositionnables
  • Des tokens représentant une monnaie fictive (des billets de Monopoly par exemple)

Introduction de la rétrospective :

echelle-moodysMoody’s (ou n’importe quel organisme de notation) vient de vous appeler pour vous apprendre que l’agence de notation vous retirait votre AAA. Vous pouvez, si vous le souhaitez, donner la raison de la perte de cette note (ou demander à l’équipe de suggérer les raisons de cette dégradation).
Dessinez ensuite une échelle de notes.
Proposez à l’équipe de deviner la note que Moody’s lui a attribué. Bien sûr, à la fin, vous donnerez raison à la majorité en disant que c’est effectivement la note choisie qui a été décernée.
Comme tout le monde a compris qu’on allait parler économie, vous pouvez distribuer un nombre de billets (ou tout autre forme de monnaie : pièces, cubes, billes, bonbons, …) égal à chaque participant (d’expérience, un nombre de 5 tokens par participant semble bien fonctionner). Notez que ce qui représente de l’argent sera plus pertinent, compte tenu du thème de la rétrospective.

Analyse (financière) et émission d’actions

Donnez un temps de réflexion personnelle aux participants (appelez cela l’analyse financière !) pendant lequel ils vont chercher des actions à mettre en place pour récupérer le AAA de l’équipe. Ils rédigent ces actions sur des notes repositionnables. Il vaut mieux limiter le nombre d’actions proposées par chaque participant (pour moins de 10 personnes, 2 actions est une bonne limite, pour plus, il faut limiter à une action). Au dos de leurs actions, les personnes inscrivent leur nom / un moyen de les identifier.

Création des portefeuilles

portefeuilles-moodysChacun présente ses actions au reste des participants. L’assemblée décide de regrouper des actions si elles lui semblent très similaires. Ces regroupements sont des portefeuilles d’actions. Numérotez-les afin de les identifier plus facilement lors des étapes suivantes.
N’hésitez pas à vérifier que tout le monde est d’accord sur les regroupements.

Achats d’actions

achats-moodysChaque participant va avoir l’occasion d’utiliser son argent pour acheter des portefeuilles d’actions. Il a plusieurs possibilités pour répartir la somme qu’il possède : tout mettre sur un portefeuille, répartir son argent sur plusieurs, garder tout ou partie de sa fortune si les portefeuilles offerts à l’achat ne le convainquent pas totalement.
Globalement, le procédé s’apparente à un dot voting avec la possibilité supplémentaire de ne pas utiliser tous ses points.
Afin de faciliter ces achats, une méthode simple consiste à utiliser des notes repositionnables sur lesquelles on inscrit le numéro des portefeuilles. On pose ces notes sur une table et tous les participants viennent poser leur “argent” sur les notes qui les intéressent, le tout dans une ambiance “salle de marché” à l’ancienne assez amusante.

Partage des dividendes

Portefeuille après portefeuille, partagez l’argent qui se trouve dessus de façon équitable entre toutes les personnes ayant leur nom inscrit au dos d’une des actions du portefeuille. Si les tokens que vous utilisez comme monnaie sont indivisibles, donnez simplement une part équitable à chacun et gardez le reste pour vous (division euclidienne, tout ça). Vous justifierez ça en parlant de commission du courtier.

Plan d’actions du conseil d’administration

conseil-moodysVérifiez la fortune désormais entre les mains des participants (dividende + épargne pour ceux qui n’ont pas investi toutes les économies dont ils disposaient au début de la partie). Le groupe des plus riches sera appelé les “actionnaires majoritaires”. Les autres seront désignés par le terme “actionnaires minoritaires”. Il est recommandé d’avoir un groupe d’actionnaires majoritaires constitué d’environ un tiers de l’assemblée. Vous pouvez élargir ce groupe jusqu’à la moitié de l’assemblée environ si vous le souhaitez. Il est également possible de nommer le participant le plus riche au poste de président du conseil d’administration.

Désormais, les actionnaires majoritaires vont proposer une action, en discuter entre eux. Quand ils seront d’accord (ou que le président aura tranché), ils soumettront leur idée à d’éventuels ajustements mineurs des actionnaires minoritaires. Le président du conseil ou les actionnaires majoritaires choisissent s’ils embarquent ou non les ajustements proposés par le reste de l’assemblée.
Répétez ce processus jusqu’à ce que le conseil d’administration estime que le plan d’actions est déjà assez fourni pour remplir l’exercice suivant (ie. le prochain sprint)

Les actionnaires majoritaires (et le président) ont une force de décision bien plus importante que le reste des participants. Cependant, le système est fait pour que ces personnes représentent le courant de pensée majoritaire de l’équipe (même s’il existe de rares situations où ce ne sera pas le cas).

Estimation de la nouvelle note de l’équipe

Cette étape est facultative.
Vous pouvez demander à l’assemblée quelle note l’équipe devrait obtenir après que toutes les actions prises seront achevées. Utilisez la même échelle qu’au début de la rétrospective

Crédits

Merci à Pascal Poussard pour son aide précieuse sur l’affinement des règles de cette rétrospective.

© SOAT
Toute reproduction interdite sans autorisation de la société SOAT

Nombre de vue : 751

AJOUTER UN COMMENTAIRE