Débutant

[Agile France 2016] Gothamocratie – Batman nous fait découvrir l’holacratie

gothamocratie-animateursQuand on pense “holacratie”, ce n’est pas forcément la bonne ville de Gotham qui nous vient à l’esprit en premier. Pourtant, c’est bien l’exemple choisi par Géraldine ‘Catwoman’ Legris, Pablo ‘Joker’ Pernot et Dragos ‘Batman’ Dreptate pour initier le public d’Agile France 2016 à cette forme d’organisation.

Gotham c’est ludique et éducatif ?

gothamocratie-funTout débute par le rire tonitruant du Joker qui donne à la fois le top départ et le ton de l’atelier : on va s’amuser !
On commence par une présentation du concept de cercles de l’holacratie : Pour notre exercice, il y en a trois. Un cercle englobant, appelé cercle ‘mairie’, un cercle ‘sécurité et pots de vin’ et un cercle ‘jeux et divertissements’. Chacun a un objectif, une raison d’être claire et explicite. Par exemple, pour le cercle ‘mairie’, il s’agit de faire réélire le maire et toute son équipe aux prochaines élections municipales.

Une première réunion est déclenchée pour chaque cercle. La ‘réunion de gouvernance’. Pour le bien de l’exercice, qui reste une introduction à l’holacratie, on se contentera exceptionnellement de présenter le rôle de chaque membre des cercles. Ces rôles ont été distribués au début de l’atelier et sont souvent plutôt sombres à l’image de Gotham, de ses super héros, de sa nuit permanente (il a dû faire jour une fois dans le Comic), etc. Chaque personne découvre donc les notions de redevabilité et de tension propres à l’holacratie.
gothamocratie-triageIl est temps de résoudre lesdites tensions. Pour cela, les protagonistes sont invités à tenir une réunion de triage par cercle. Chacun énonce sa tension et le cercle tente de la résoudre en gardant en vue la raison d’être du cercle.
A chaque réunion de triage, on tente de résoudre ces tensions et de suivre les indicateurs permettant de vérifier si le cercle maintient le bon cap pour l’atteinte de son objectif, de sa raison d’être. Evidemment, à Gotham, les choses s’améliorent rarement et de plus en plus de tensions surviennent. Le point culminant est l’évasion des pensionnaires de l’asile d’Arkham.
C’est l’occasion de créer un nouveau sous-cercle au cercle “sécurité et pots-de-vin” dont l’existence est temporaire et liée à la résolution de la crise née de l’arrivée massive de ces psychopathes en ville.

Gotham c’est amusant pour tous ?

gothamocratie-tensionSi la vocation ludique de l’atelier de découverte est évidente, il faut quand même noter que les animateurs se sont sans doute amusés plus que les participants, noyant parfois leur propos sous une quantité importante de blagues et de private jokes. De plus, le timing de l’exercice était peut-être un peu trop serré pour une découverte. 30 minutes de plus n’auraient sans doute pas fait de mal. Par exemple, on aurait pu détailler les notions de premiers et seconds liens ou encore aborder plus en profondeur la réunion de stratégie (3e type de réunion existant en holacratie avec la réunion de gouvernance et la réunion de triage). De même, il n’était pas forcément évident pour tous que la réunion de gouvernance classique permette de revoir les rôles, d’en créer ou d’en supprimer.
Cela dit, l’atelier reste suffisamment didactique pour que les personnes ressortent intéressées par le concept d’holacratie. Puisqu’il s’agissait d’une première représentation en public, je serais curieux de voir les suivantes.

© SOAT
Toute reproduction interdite sans autorisation de la société SOAT

Nombre de vue : 742

COMMENTAIRES 1 commentaire

  1. […] Nous parlions déjà de cet atelier il y a quelques temps sur notre blog, suite à l’Agile France 2016. Gaël Rebmann, Scrum Master chez SOAT, avait fait un retour complet sur cet atelier : http://blog.soat.fr/2016/07/agile-france-2016-gothamocratie-batman-nous-fait-decouvrir-lholacratie/ […]

AJOUTER UN COMMENTAIRE