Retour sur la dotScale 2016

Le lundi 25 avril 2016, dotConference a organisé au Théâtre de Paris une journée de conférences sur le thème de la scalabilité.

Le scope des sujets abordés été relativement large, allant du design applicatif au management de la data sans oublier la gestion d’infrastructure ou de deploiement. Voici quelques-unes des interventions qui ont retenu mon attention.

State Management

Pour cette session, Sandeepan_Banerjee de ClusterHQ et ancien responsable Data chez Google, nous explique que la conteneurisation à changer la façon de gérer les données applicatives au travers des différents environnements de travail (dev / statging/ prod).

dotScale2016-Sandeepan_Banerjee_1

La solution exposée ici est celle développée par ClusterHQ nommée Flocker. Cet outil se base sur le système de fichier ZFS et intègre un système de snapshot. Il est très proche du système “Git” avec l’utilisation de l’algorithme de l’arbre de Merkle. D’ailleurs, pendant la présentation, une sémantique très proche (push, pull, branch, commit…) fut utilisée pour la gestion des volumes de données.

IT From First Principles

Ted Dunning, Chief Application Achitect chez MapR est connu pour ses contributions sur ZooKeper, Apache Mahout et Apache Drill. Il aborde les principes de fonctionnement de l’IT, de l’évolution des techniques de traitement de grande quantité de données et le coût relatif de celles-ci.

dotScale2016-Ted_Dunning_1

Ainsi, le constat mis en avant est qu’il y a quelques années, il été facile et peu couteux de traiter les données qui représentaient le plus de valeurs ajoutées. Il est maintenant possible de traiter toutes les données avec les technologies actuelles mais le rapport coût/valeur ajouté a drastiquement baissé.

De plus, d’autres sujets ont été abordés, comme la taille des équipes, leurs moyens de communications, les couplages inter-équipes et l’influence de l’ensemble dans la vitesse de développement.

Cloud Native Design

La dernière intervention fut celle d’Eric Brewer, à qui on doit le théorème CAP. Actuellement VP de l’infrastructure chez Google, c’est tout naturellement qu’il est venu nous parler de provisionnement et de deploiement.

dotScale2016-Eric_Brewer_1

Il a tout d’abord commencé par nous présenter le design des “Pods” de Kubernetes, et de l’intérêt de définir un ensemble fini d’éléments nécessaires pour une application. Ce qui permet une simplification de la gestion de la redondance et du load-balancing à grande échelle.

Après cela, il a mis en exergue la notion d’immutabilité à la fois des ressources mais aussi du deploiement. Ce qui garantit une robustesse et une confiance dans l’exécution des updates ou des rollbacks applicatifs.

Conclusion

De mon point de vue, dotScale 2016 a été une conférence très enrichissante, d’une grande qualité avec des speakers passionnés et passionnants. La scalabilité a été abordé sur différents axes complémentaires les uns avec les autres. Premièrement, la data, de par son traitement, sa sécurisation au travers d’infrastructure à grande échelle. Concernant l’axe applicatif, le découpage en unité de traitement plus petite pour permettre une parallélisation et une répartition plus simple dans une architecture clusteriée. Ce qui nous amène à la gestion d’infrastructure, du provisionnement et du déploiement qui fut traité à la fois sur des sujets techniques mais aussi économique par l’adoption de méthodes “agilisantes” pour une meilleure maitrise des coûts.

Les vidéos des conférences seront mises en ligne progressivement et vous pourrez les retrouver sur Youtube .

dotScale2016

© SOAT
Toute reproduction interdite sans autorisation de la société SOAT

Nombre de vue : 193

AJOUTER UN COMMENTAIRE